Partir en vacances en 1936

Juin 2016, 80 ans de congés payés ! Voilà un article dans l’ère du temps où les Français se préparent à partir en vacances et où notre cher bison national voit rouge !

 

Contexte historique

1936, les accords de Matignon et le Front Populaire
1936, les accords de Matignon et le Front Populaire

Nous revoilà en juin 1936. Le Front Populaire est à la gouvernance avec Léon Blum (1872-1950) depuis mai, suite à leur victoire aux législatives. Les congés payés ne sont pas une priorité pour le nouveau gouvernement. Il œuvre alors sur les conditions de travail, la hausse du chômage et le pouvoir d’achat des ouvriers (tiens des thèmes qui au vu de l’actualité ne semblent pas si éloignés de nous). Mais voilà que la grève fait rage et les manifestations s’intensifient. Le droit aux vacances devient une revendication de premier ordre, à la tête des cortèges.

 

Loi pour les Congés payés de 1936

Conges payes
Le grand départ des premiers congés payés.

 

C’est l’histoire atypique d’une loi qui a chamboulé notre société. Elle a été discutée et votée en seulement quelques jours par un tout jeune gouvernement. Attention ça va aller vite !

Au lendemain de la victoire du Front Populaire, éclate un mouvement de grèves sans précédent en France durant le mois de mai. A la tête des revendications, on retrouve la hausse des salaires, la semaine à 40h et les congés payés.

 

Le Havre, La plage et Sainte-Adresse
Le Havre, La plage et Sainte-Adresse

 

Un mois après les législatives, Léon Blum alors Premier ministre présente aux Français son gouvernement le 4 juin.

Dans la nuit du 7 au 8 juin, la CGT, la Confédération générale de la production française (CFPF – ancêtre du Medef) et l’Etat concluent les célèbres Accords Matignon. Au tour de la table, il y avait aussi le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, Roger Salengro et celui du Travail, Jean-Baptiste Lebas, ainsi que deux sous-secrétaires d’Etat. Trois points essentiels sont alors négociés et conclus : la possibilité d’avoir une convention collective, la libre appartenance à un syndicat et enfin l’augmentation générale des salaires (de 15% pour les bas à 7% pour les plus élevés).

 

Jours sur la Plage de Perros-Guirec (22)
Jours sur la Plage de Perros-Guirec (22)

 

Aussitôt les Accords signés, la loi est rédigée par Charles Picquenard, alors directeur de cabinet du ministère du Travail. La proposition de loi est courte et doit s’appliquer à tous les salariés liés à un employeur par un contrat. Le texte reprend les Accords Matignon et couche sur papier pour la première fois, la semaine à 40h et les 15 jours de congés payés (13 jours de vacances et 2 week-end). Le 9 juin la loi est déposée à la Chambre des députés et le 11 juin elle est votée à l’unanimité. Le Sénat la ratifie le 17 juin.

La loi est promulguée le 20 juin !

Le 20 juin 1936 une utopie est devenue réalité pour des milliers de Français.

 

Une petite vidéo

Je vous invite à regarder ce petit reportage d’époque : les premiers départs en vacances en 1936 !

 

InaEdu02027

 

« Bonnes vacances !! »

 

Pour en savoir +

Un article de La Tribune / Wikipedia / Un article de l’Internaute  / Un article d’Herodote / Wiki Accords Matignon

Source :
INA Jalons

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions sur “Partir en vacances en 1936

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s